communique de Presse

LE GOUVERNEMENT DOIT ARRETER L’AUSTERITE SANITAIRE

LA MATERNITE DE VIRE DOIT VIVRE


19 mars 2013

Télécharger

A l’initiative de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de proximité et le soutien de Notre Santé en Danger et du Collectif du bocage Virois « Touche pas à ma santé, à mon hosto »

Une journée d’action nationale est programmée le :

SAMEDI 23 MARS A VIRE A 15 H PLACE DE L’HORLOGE

Depuis la mise en place de la loi HPST (loi Bachelot) qui se traduit par la baisse draconienne des personnels et des moyens de fonctionnement nécessaire pour assurer une santé à taille humaine, les structures de proximité et singulièrement les maternités ne cessent de fermer. On nous dit qu’il s’agit avant tout d’assurer la sécurité des patientes, mais quel bilan peut on tirer de cette politique ? Des personnels au bord de l’épuisement, une santé à plusieurs vitesses et des drames humains, allant à l’encontre des objectifs poursuivis.

L’hôpital n’est pas une entreprise, il faut développer une autre politique de santé. Pour l’ensemble des établissements de santé, l’urgence est la mise place d’un moratoire sur les suppressions de postes et les restructurations en cours.

Le gouvernement doit abroger la loi HPST et encadrer les pouvoirs de l’Agence régionale de santé en développant une réelle démocratie sanitaire.

Il est vraiment temps de donner les moyens humains à la maternité de Vire car c’est l’accès aux soins et le respect de la dignité humaine qui sont sacrifiés sur l’autel libéral de la réduction à n’importe quel prix de la dépense publique. L’austérité ne peut plus durer, notre santé n’est pas une variable d’ajustement des marchés financiers

La fédération du Calvados du Parti Communiste Français appelle avec force à faire du samedi 23 mars une grande journée de mobilisation contre la fermeture de la maternité de VIRE.

Caen le 19 Mars 2013