SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE GREC

Les députés communistes ont voté contre le plan d’hyper-austérité imposé à la Grèce par l’Europe et le FMI.


6 mai 2010

Télécharger

En Grèce comme en France avec les retraites, les marchés financiers veulent s’emparer des biens publics à fin de profits. La crise grecque actuelle est le dernier épisode en date de la crise financière mondiale. Les spéculateurs n’attaquent plus une monnaie, ils attaquent un État, avant le prochain épisode, qui s’appellera Portugal, Irlande, Espagne. Et à quand le tour de la France ?

A l’Assemblée nationale, seul le groupe communiste a voté contre le plan européen. Jean-Pierre Brard en a présenté les raisons en faisant le lien avec les attaques du gouvernement français notamment sur les retraites.

C’est la crise d’un système à bout de souffle !

Sauver la Grèce, disent-ils ? Non, sauver les créanciers de la Grèce sans qu’ils n’aient à contribuer au financement de leurs propres turpitudes. Leurs noms : Société générale, Crédit agricole, BNP, Deutsche Bank, Hypobank, Crédit suisse. Et il y en a dont on ne parle pas : ce sont les fabricants d’armes allemands et français, qui ont des créances très importantes.

lire la suite télécharger le texte joint