Maternité de Vire : rassemblement à Vire samedi 2 février 10 h

Maternité de Vire :

Le gouvernement doit arrêter l’austérité sanitaire


1er février 2013

Télécharger

La fermeture de la maternité de Vire plonge l’ensemble du Bocage virois dans une situation totalement inacceptable. Ce n’est pas pour cela qu’une majorité en mai 2012 s’est dégagée pour en finir avec la politique de Sarkozy. Ce sont bien les conséquences des choix politiques fait depuis près de 30 ans qui se concrétisent ainsi. Il faut vraiment en finir avec la poursuite de ces politiques ! Il faut que la Ministre de la santé prenne la mesure de la situation et débloque d’urgence les fonds pour pérenniser une réponse de proximité de qualité avec la sauvegarde de la maternité de Vire. Le changement c’est maintenant, il doit être concret et positif pour la population viroise et tout le monde rural. La primauté au service public présente dans les discours de la Ministre doit se traduire par des décisions concrètes sur le terrain, telle la non fermeture de la maternité de Vire, structure de proximité au cœur même de la vitalité du monde rural, par un apport de moyens à la hauteur des besoins pour assurer les naissances en toute sécurité. Le Directeur général de l’Agence régionale de santé, doit recevoir de nouvelles orientations pour renforcer le service public de proximité. Il faut ré-ouvrir cette maternité de proximité. Au-delà des discours, il faut des actes ! Cette décision est l’application pure et simple de la mise en œuvre du budget de la sécurité sociale sur lequel les parlementaires communistes ont voté contre, fidèles aux engagements pris. C’est pourquoi le parti communiste soutient la lutte engagée pour la maternité de Vire et appelle au rassemblement du samedi 2 février, 10 h, à Vire pour imposer des mesures immédiates et concrètes : • La non fermeture de la maternité • Un moratoire sur toutes les restructurations et/ou fermetures : hôpitaux, services, maternités, centres IVG, etc… • Un bilan des ARS et la re-discussion des plans régionaux de santé.

LE CHANGEMENT POUR LA SANTE C’EST VRAIMENT URGENT !

Claudine Carin PCF Section 2 Vallées