samedi 6 octobre 2012 - 10:00

Manifestation pour la santé « sauvons la maternité de Vire »

Samedi 6 octobre 10H Porte Horloge à Vire


COLLECTIF VIROIS Cher(e)s ami(e)s, cher(e)s camarades Le Collectif « touche pas à ma santé, à mon hosto » de Vire se bat depuis plusieurs années pour préserver sur notre région un service public hospitalier de qualité et de proximité. Les militants syndicaux et politiques de vos organisations sont largement impliqués dans l’animation du Collectif et sont, pour la plupart, à l’origine de sa constitution.

Déjà en danger il y a 2 ans, la maternité est à présent menacée de fermeture, menace qui s’est concrétisé début juillet par la suspension des accouchements sur Vire. Cette décision arbitraire de l’Agence régionale de Santé (ARS)° est un véritable drame pour la population et pour le personnel soignant.

Tout l’été le Collectif s’est battu multipliant les rendez vous et les actions et appelant la population à se rassembler tous les mardis à 18h devant l’hôpital.

Le 1er septembre nous avons organisé une grande manifestation qui a rassemblé plus de 2000 personnes ; personnel de l’hôpital, agriculteurs, élus, représentants associatifs et l’ensemble de la population du Bocage Virois.

Ce succès et cette démonstration de force a amené le directeur de l’ARS à recevoir les élus du bocage (député, conseillers généraux, maires) accompagné d’une délégation du Collectif. Les conditions exigées pour la reprise des accouchements nécessitent l’embauche de deux gynécologues. _ La direction et l’ARS nous assurent de tout mettre en place pour ces embauches, toutefois nous craignons que ces dispositions ne soient qu’une manœuvre afin de faire retomber la pression et freiner de nouvelles mobilisations.

C’est la raison pour laquelle le Collectif a décidé d’une grande journée de solidarité et de soutien à la maternité le 6 Octobre qui combinera manifestation, concerts et débats.

Nous avons besoin de votre soutien et de votre présence pour faire de cette journée un succès qui dépasse celui du 1er septembre. Face à la duplicité de l’administration (direction de l’hôpital, ARS) et à l’absence de considération du ministère de la Santé, c’est la condition primordiale pour conserver notre maternité.

Nous sommes conscients, et nous savons que vous partagez notre analyse, qu’au delà de notre maternité c’est toute la conception du service public de santé, la politique d’aménagement du territoire et la place de l’humain face au diktat de la finance qui est en jeu. C’est pour cela que nous nous battons, pour ces valeurs que nous partageons tous, mais nous ne pouvons gagner seuls. Nous avons besoin de votre renfort, de la solidarité de tous et de la capacité de vos organisations à mobiliser. Nous comptons sur vous !

Pour le Collectif La présidente Agnès Danjou