Mandela : « le symbole de la lutte pour l'émancipation humaine nous a quittés » (Pierre Laurent)


6 décembre 2013

C’est avec une très grande tristesse que j’apprends le décès de Nelson Mandela. Un grand homme nous quitte. Nelson Mandela restera à jamais le symbole de la lutte pour l’émancipation humaine, une de ces figures universelles qui marquent l’histoire. Face à un régime d’apartheid qui niait la dignité humaine et avait érigé le racisme et l’humiliation en système, il n’ a jamais plié. Cela lui coûta 27 ans de bagne, mais le mena à la présidence de l’Afrique du Sud. Avec ses compagnons de l’ANC, dans l’alliance indéfectible avec le Parti communiste sud-africain et la Cosatu, il se fixa et atteignit l’objectif qui paraissait insensé d’unir tout son peuple sous la bannière de la Charte de la Liberté. Toute la destinée d’un peuple s’est incarnée en lui.

Madiba fut le premier président de sa nation élu au suffrage universel et non-racial. Les communistes français s’honorent d’avoir contribué dès le premier jour et sans relâche à ce qui devint un puissant mouvement de solidarité internationale aux côtés de cette marche vers la liberté du peuple sud-africain.

La lutte contre l’apartheid, jusqu’au boycott, et pour la libération de Nelson Mandela ont profondément marqué l’histoire du Parti communiste français. Elle a, personnellement, été le terreau de mes engagements de jeunesse. De l’occupation de l’Ambassade d’Afrique du Sud, entièrement repeinte en noir pour crier la honte de ce régime, aux grandes manifestations parisiennes, en passant par la douleur de l’assassinat à Paris de Dulcie September, le PCF et les jeunesses communistes ont été de tous les combats.

Hier, la libération de Madiba et de tout le peuple sud-africain était une victoire pour l’ensemble du genre humain. Aujourd’hui, le deuil des Sud-Africains est celui de l’humanité toute entière.

Lire également ICI

ICI