COMMUNIQUE DE PRESSE de Jean LEBON Secrétaire de la Fédération du Calvados du PCF : LES LIBERTES

Les organisations syndicales organisent un rassemblement devant le siège de EDF GDF du département promenade du fort à Caen

La Fédération du Calvados du Parti Communiste Français appelle la population, les salariés, les élus à se rassembler le 12 OCTOBRE 2009 à 9 H pour défendre les libertés, le droit d’expression, le droit de grève, les libertés syndicales et exiger la relaxe de tous les salariés, de tous les militants syndicaux.


28 septembre 2009

PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS Fédération du Calvados Pcf14@wanadoo.fr Communiqué de presse

Libertés : le pouvoir criminalise les luttes

Ils sont nombreux, ces ouvriers, ces cadres, ces enseignants, ces étudiants qui paient durement leur engagement citoyen, qui résistent à l’air mauvais du temps présent ; ces hommes et ces femmes que le patronat et le pouvoir poursuivent de leur vindicte car ils sont, des « grains de sable » grippant le rouleau compresseur de la « libéralisation ».

Les actionnaires du groupe Schläffer n’ont pas de compte à rendre à la justice pour avoir liquidé l’usine Continental, mais six militants syndicaux sont condamnés pour quelques chaises renversées dans une sous-préfecture, quand la colère était trop forte.

Non content de contraindre le droit de grève par la mise en place du service minimum dans les transports et dans les écoles, le gouvernement entreprend une vaste campagne de criminalisation. Pour avoir été vu dans une manifestation organisée à l’occasion d’une sortie de Nicolas Sarkozy à Saint-Lô, Pascal BESUELLE syndicaliste enseignant est condamné. Des enseignants sont menacés de perdre leur poste pour s’être opposés au ministre. Aider son prochain sans-papiers ou sans toit est devenu un délit…

On n’en finirait plus d’énumérer les actes d’intimidation, les mesures de répression contre des militants syndicaux et associatifs. C’est le cas dans des entreprises comme EDF et GDF, qui furent les fleurons des entreprises publiques françaises et des modèles de référence en matière de politique sociale.

La CGT Énergie révèle que 240 procédures disciplinaires, plus de 10 dans le seul département du Calvados, ont été engagées contre des agents, des militants syndicaux. Les motifs invoqués sont souvent des plus fantaisistes, mais liés à des conflits sociaux, pour la défense du pouvoir d’achat, les effectifs et pour la défense du service Public de l’Energie.

Parle-t-on d’entrave à la liberté du travail quand la direction américaine de Molex interdit l’accès de l’usine aux salariés qui voulaient reprendre le travail pour s’opposer à la liquidation programmée ? Plus généralement, les délocalisations, plans de licenciements boursiers, fermeture de sites… sont les véritables entraves à la liberté du travail.

La criminalisation des mouvements revendicatifs est l’une des manettes du pouvoir pour faire passer en force des politiques que le monde du travail refuse. En l’occurrence, il s’agit de tenter de museler toute contestation à l’heure de la libéralisation du secteur de l’énergie. Toutefois, la brutalité des réactions de MM. Gadonneix et Mestrallet, PDG des entreprises, témoigne d’une fébrilité certaine. Elle est en soi un aveu de l’impossibilité pour les deux directions de convaincre les salariés comme les usagers des délices de la marchandisation.

Les organisations syndicales organisent un rassemblement devant le siège de EDF GDF promenade du fort à Caen

La Fédération du Calvados du Parti Communiste Français appelle la population, les salariés, les élus à se rassembler le 12 OCTOBRE 2009 à 9 H pour défendre les libertés, le droit d’expression, le droit de grève, les libertés syndicales et exiger la relaxe des salariés, des militants syndicaux et associatifs.

Jean Lebon

Secrétaire de la Fédération du PCF Calvados