Le 8 avril, l'Humanité se réinvente

Par Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité


Dans quelques jours, le 8 avril prochain marquera le renouveau de l’Humanité. Son visage, sa maquette, ses titres vont changer, pour être plus dynamiques, plus offensifs, plus percutants. Elle donnera une plus grande place à la qualité de l’écriture et de l’image pour mieux décrypter les événements.

PARTICIPEZ

La réinvention de l’Humanité vise à renforcer son identité et son projet initial, énoncé par son fondateur, il y a cent dix ans  : «  travailler à la réalisation de l’humanité  ». Dans un monde dominé par la jungle du capitalisme financier, écrasant toujours plus les travailleurs, les créateurs  ; décimant partout les droits sociaux et humains  ; multipliant le nombre de pauvres  ; exploitant la nature jusqu’à l’épuiser, ce manifeste de Jean Jaurès est plus que jamais d’actualité. L’Humanité se réinvente avec audace, pour faire face à la profonde crise générale de la presse qui appelle à la fois de nouvelles initiatives gouvernementales pour aider la presse, une amélioration des contenus des médias et de presse pour offrir à nos concitoyens les moyens de se repérer, de mieux comprendre les événements pour que chacune et chacun puisse devenir actrice et acteur de sa propre vie et de la marche des sociétés.

Alors que se multiplient les sources d’information, contradictoirement, la pensée unique étend son emprise au point d’étouffer toute idée et projet alternatifs. L’Humanité veut soulever les couvercles et les écorces pour aider à découvrir ce qui se cache derrière l’uniformité servie quotidiennement par la quasi-totalité des grands médias. Elle se veut au service de la compréhension et de la signification profonde des événements, de leur portée, de ce qui les relie entre eux et à la vie de chacune et chacun.

À un moment où l’offensive des forces réactionnaires, appuyées par une violente et insidieuse campagne idéologique au profit de la domination des puissants et la pérennisation du capitalisme, la nouvelle Humanité ambitionne d’être utile, efficace, dynamique pour aider chacune et chacun à s’y retrouver, à se défendre, à se rassembler pour défricher les voies nouvelles d’une transformation sociale, démocratique et écologique qui toujours place l’émancipation humaine en son cœur.

La recherche d’alternatives progressistes est sans doute la question majeure de l’époque, indissociable d’une refondation de la gauche, des pratiques et formations politiques. La nouvelle Humanité entend s’adapter à ces exigences nouvelles en devenant un lieu de débats, de confrontations, associant penseurs, intellectuels, chercheurs, militants syndicaux, politiques, associatifs. Les pages débats seront au cœur du journal et l’Humanité des débats de fin de semaine sera améliorée.

L’Humanité se réinvente aussi avec sa plateforme numérique, à partir du 10 avril. Elle utilisera les outils les plus modernes pour offrir, tout au long de la journée, des articles écrits, des émissions radio ou télévisées, avant d’être complétée à l’automne par une plateforme de réseaux militants, de débats, d’actions et de services. Ses contenus seront en lien avec ceux de nos journaux, l’Humanité, l’Humanité Dimanche, la Terre, l’Humanité Europe. Chacune et chacun disposera ainsi d’une large palette d’informations, de données pédagogiques, de repères solides pour s’informer, informer et participer aux débats et à l’action.

Le contexte politique et social, la crise de la presse qui s’approfondit, la multiplication des sources d’information, la guerre idéologique pour faire accepter le système en crise et donc les souffrances qu’il engendre nous appellent à être audacieux, dynamiques, inventifs, persévérants. Nous décidons d’aller de l’avant pour faire de l’Humanité un pôle solide face à l’offensive idéologique que mènent les forces de l’argent roi. Ceci ne peut réussir qu’avec la mobilisation de toutes nos lectrices et de tous nos lecteurs, de tous les militants communistes et progressistes dont tous ceux qui se reconnaissent dans le Front de gauche et bien au-delà, celles et ceux qui veulent défendre et partager les plus belles valeurs de la gauche et du progressisme.

C’est en ce sens que nous prendrons plusieurs initiatives pour associer à notre projet des militants syndicaux, associatifs, politiques, des créateurs, les Amis de l’Humanité, les lectrices et lecteurs, des élus.

C’est en ce sens aussi que nous lançons un «  Fonds solidaire pour le développement de la lecture de l’Humanité  ». Il s’agit pour celles et ceux qui le veulent de verser un don équivalant à la valeur d’un abonnement à prix réduit. Chaque don sera défiscalisé et vous permet donc de chercher dans votre entourage une personne qui pourrait découvrir la nouvelle Humanité dès ce mois d’avril, à l’occasion des cent dix ans de notre journal.

Cela comptera pour commencer à inverser dans les consciences l’ordre régressif qui s’y est beaucoup trop 
installé.