La Poste ou Poste-SA ?

Référendum du 3 octobre. Résistances nombreuses, les citoyens ont tranché c’est NON à la privatisation de La Poste.


4 octobre 2009

Face aux mauvais coups contre la Poste, les salariés ont réagi et les citoyens se sont organisés dans de nombreux collectifs de défense de la Poste. Dans le Calvados comme un peu partout en France, Ici pour s’opposer à une fermeture de site, ailleurs pour exiger que le bureau réponde aux besoins de la population (horaires, personnel...). Avec d’autres, les communistes, leurs élus ont été de tous ces combats. Ils se sont engagés pleinement dans le succès de cette action.

Le gouvernement a déjà reculé sur ce dossier. Il a une première fois reporté l’examen de son projet. Il commence à bouger aussi sur le texte. Il faut développer et amplifier la pression populaire. Notre pays a besoin de plus de services publics garantissant les droits fondamentaux dont celui de communiquer, d’un grand service public de la télécommunication.

Défendre La poste, c’est nécessaire. Et il faut rompre aussi avec les logiques de rentabilité financière au détriment de l’efficacité sociale, moderniser et démocratiser la poste en étendant les pouvoirs d’intervention et de décision des salariés des usagers et des élus.

Les communistes proposent de donner les moyens nécessaires à La Poste, l’argent existe pour cela ; de la développer avec un modèle de gestion moderne autour de trois objectifs : efficacité sociale, coopération, démocratie. Enfin, la Poste doit participer à un pôle public financier mobilisant l’épargne populaire au service de l’emploi, de la formation. Nous faisons le choix d’un service public pour les usagers, les salariés, les élus, contre la concurrence « libre et non faussée » des requins de la finance.

Calvados :

votants : 19 288

exrpimés : 19 037

oui : 283 (1,48%)

non : 18 727 (98,37%)

blancs ou nuls : 72

Manche :

votants : 16 346

exrpimés :16 294

oui : 156 (0,96 %)

non : 16 138 (99,04 %)

blancs ou nuls : 52