jeudi 12 décembre 2013 - 20:00

LES JOURS HEUREUX au Café des Images à Hérouville Jeudi 12 Décembre à 20h


Reprenant le titre du programme du Conseil national de la Résistance, le documentaire de Gilles Perret condense toute cette histoire qui nous hante encore aujourd’hui. C’est le titre donné tout simplement par les résistants à l’avenir du pays qu’ils souhaitaient, jusque dans les lettres des fusillés : Manouchian, Timbaud… Sur l’image d’un homme tournant une ronéo d’où sortent des tracts, dans une cave suggérant la clandestinité, l’auteur du film a inscrit ces mots : « En 1943, les résistants créent le modèle social français ». Et il n’y aurait jamais eu ce programme sans les femmes et les hommes, qui, au prix de leur vie, avec le concours des alliés, ont libéré la France de l’occupation de l’Allemagne nazie et du régime de Vichy.

« Les jours heureux » est un document très important.Ces dernières années, le socle économique et social de la France est attaqué de tous côtés : soit frontalement par un homme du patronat du nom de Denis Kessler, soit insidieusement par des responsables politiques qui n’ont aucune envie de rendre des comptes (à ce sujet, voir la rage de B Accoyer dans un précédent documentaire de G Perret « Walter en résistance » quand ce dernier accuse le gouvernement Sarkozy d’attaquer le contenu du CNR) Si tous vont officiellement célébrer, en mars 2014, ce programme, on parlera moins de ce qu’on en fait aujourd’hui : chasse à l’étranger, dégradation du système de Sécurité sociale, de celui des retraites… Si on peut voir « Les jours heureux » à partir du 11 décembre au Café des Images, un débat est organisé le 12 décembre après la projection, avec la participation d’un acteur majeur du film : le résistant FTP.MOI Léon Landini. Participons-y nombreux.