HENRI KRASUCKI 1924-2003 par Christian LANGEOIS


19 octobre 2012

HENRI KRASUCKI

Syndicaliste de premier plan, Henri Krasucki (1924-2003) devient une figure populaire médiatique dans les années 1980. Vingt ans après son remplacement à la tête de la CGT, dix ans après son décès, le personnage prend sa véritable dimension historique.

Une certaine tendresse à son égard transparaît aujourd’hui, d’autant qu’avec l’effondrement des pays socialistes, la transformation du monde des salariés, pour beaucoup, l’image de l’ouvrier à casquette de Belleville, amateur de Mozart, est devenue objet d’histoire et de curiosité.

Robert Guédiguian dans son film L’Armée du crime, Didier Daeninckx dans son roman Missak en ont fait un héros de légende. Ils ont rappelé ainsi son rôle dirigeant dans la résistance armée des FTP-MOI. Sans conteste, la première partie de sa vie (1924-1945), de jeune émigré juif polonais de Belleville devenu résistant communiste parisien, arrêté, torturé puis déporté à Auschwitz, est essentielle pour comprendre l’intensité, les contradictions d’un homme pleinement engagé dans le xxe siècle.

L’accès aux archives de la préfecture de police, du Parti communiste français, de la CGT, de la police politique polonaise comme les entretiens inédits avec des acteurs dont « Krasu » lui-même, rendent possible aujourd’hui d’en dégager une réalité plus complexe, en particulier son rôle dans la prise de distance de la CGT avec le PCF dès 1985. Christian Langeois nous livre ici la biographie vibrante et émouvante d’une personnalité dont les vies construisirent un destin.

Christian Langeois collabore au Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social. Il est déjà l’auteur, au cherche midi, de Marguerite, biographie de Marguerite Buffard-Flavien (2009

Suivez toutes nos actualités : cherche-midi.com facebook.com/lecherchemidi.editeur twitter.com/lecherchemidi

19 € TTC FRANCE www.cherche-midi.com ISBN 978-2-7491-1771-3