Entrer dans l'action !

Signer l’appel et soutenir les candidats du Front de gauche aux élections présidentielle et législatives


8 avril 2012

Salarié-e-s, précaires, jeunes, retraité-e-s, nous venons aussi d’horizons différents. Mais notre vie quotidienne nous fait mesurer les innombrables dégradations d’une société marquée par l’explosion des inégalités, l’austérité imposée au plus grand nombre et les atteintes aux libertés. Les responsables nous les connaissons : le président de la République, son gouvernement et la bande du Fouquet’s dont ils constituent le bras armé.

Renvoyer l’actuel président de la République et la majorité qui le soutient à l’occasion des élections de 2012 est donc une urgence absolue.

Mais l’expérience vécue dans le passé dans notre propre pays, et celles en cours dans d’autres pays européens, montrent qu’il ne suffit pas de chasser la droite du pouvoir pour que soit menée une politique réellement alternative. Il faut pour cela créer et partager les richesses sur une base nouvelle, en finir avec l’insécurité sociale, reprendre le pouvoir confisqué par la finance et les banques, aller vers une planification écologique et des choix énergétiques contrôlés par les citoyens, redonner du sens au travail et produire, construire une autre Europe, faire vivre une République où le peuple exerce le pouvoir pour de bon.

Pour y parvenir nous voulons mobiliser la société tout entière, sur les lieux de travail, dans les espaces publics, en partant de l’expérience que chacun-e s’est forgée des manières de résister à l’injustice.

Le programme et la pratique politique du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon ont créé une dynamique nouvelle. Elle redonne corps à l’espoir d’une société et de rapports humains fondés sur la solidarité et la coopération.

La candidature de Jean-Luc Mélenchon à la prochaine élection présidentielle et celles des candidats du Front de Gauche aux législatives ouvrent un nouvel espoir pour celles et ceux qui refusent les politiques antisociales de la droite, tout en sachant la nécessité d’une alternative vraiment de gauche.

Je soutiens le Front de gauche