ENERGIE : 17 novembre vote de la loi N.O.M.E chemin de destruction du service public de l’électricité en France

La loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité) est une étape supplémentaire dans le chemin de destruction du service public de l’électricité en France !

Le projet de loi « NOME », s’il est adopté en 2ième lecture le 17 Novemnbre 2010 serait un coup porté aux facturations des usagers. Sous couvert « d’une concurrence libre et non faussée », l’objectif pour les privés et les gros actionnaires de l’énergie c’est de faire augmenter considérablement les factures et d’engranger un maximum de profit sur le dos des usagers, du service public EDF et sur le dos des collectivités qui verraient elles aussi leur facture augmenter considérablement pour l’éclairage public, les bâtiments et équipements publics etc.….


9 juin 2010

EDF obligée de vendre son électricité à la concurrence !

LES TARIFS D’ÉLECTRICITÉ VONT AUGMENTER POUR PERMETTRE LA CONCURRENCE !

À TERME, L’USAGER PEUT S’ATTENDRE À DES HAUSSES SUBSTANTIELLES DE SA FACTURE, COMME CELA S’EST DEJA PRODUIT POUR LE GAZ.

C’est le projet de loi Nome, soit la Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité, concoctée par le gouvernement Le principe en est simple :

constatant que la concurrence ne fonctionne pas (plus de 96 % des Français restent fidèles à EDF), le gouvernement a décidé de la créer… artificiellement.

Si la loi passe, à partir du 1er janvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses concurrents jusqu’à 25 % de sa production d’électricité à un tarif inférieur à celui du marché !

Un véritable hold-up !