ECOLE : l’urgence d'un avenir !

Le constat est unanime sur la politique scolaire menée ces dernières années : il y a un grand danger.

L’école est entrée dans un processus de privatisation et de marchandisation.

Comme les autres services publics (énergie, santé, communications, transports..) l’école a une mission d’intérêt général, elle ne peut fonctionner dans un processus concurrentiel : l’école n’est pas une marchandise !


21 mars 2009

Communiqué Fédération du Calvados du PCF

ECOLE : l’urgence d’un avenir !

Le constat est unanime sur la politique scolaire menée ces dernières années : il y a un grand danger.

L’école est entrée dans un processus de privatisation et de marchandisation.

Comme les autres services publics (énergie, santé, communications, transports..) l’école a une mission d’intérêt général, elle ne peut fonctionner dans un processus concurrentiel : l’école n’est pas une marchandise !

Avec la disparition programmée des I.U.F.M, ►la suppression de l’année de formation rémunérée d’après-concours, ►la mise en place de l’aide personnalisée, ►des évaluations qui vont mettre les écoles en concurrence, ►la suppression des réseaux d’aide, ►les coupes sombres dans les effectifs, ►les non -remplacements toujours plus nombreux, ►la mise en place d’un Service Minimum d’Accueil (en faisant appel y compris aux enseignants retraités !) ► avec l’annonce de « la carte scolaire » en ce mois de mars, les conditions de vie dans les écoles vont encore empirer et c’est l’école maternelle qui va payer le plus lourd tribut.

Lors de la rencontre pour l’école organisée le 14 mars par les élus communistes, les participants ont fait des propositions : ►rendre l’école obligatoire à 3 ans, ►permettre la scolarisation dès 2 ans lorsque les familles le souhaitent, ►créer un service public de la petite enfance, ►doubler le budget de l’Education Nationale en imposant à la Banque centrale européenne de financer des prêts à taux faible pour les services publics, ►et mettre en œuvre un véritable plan national de lutte contre les inégalités.

Enseignants, parents, élus, citoyens, nous sommes tous concernés. L’école est méprisée !

TROP C’EST TROP !

Le lundi 23 mars à 17h30

Devant l’Inspection Académique à Hérouville Saint Clair, nous appelons à venir nombreux montrer notre détermination à lutter contre la casse de l’école et à CONSTRUIRE ENSEMBLE UN GRAND SERVICE PUBLIC D’EDUCATION