Droit de vote des étrangers reporté : Hollande a capitulé sous la pression


21 mai 2013

La procédure parlementaire aurait pu être engagée pour que les résidents étrangers non européens votent aux prochaines élections municipales conformément à la promesse du candidat Hollande. Mais le président Hollande a capitulé sous la pression de sa droite renonçant à mener le combat pour l’égalité des droits civiques portée par toute la gauche.

Un signe fort aurait pu être envoyé à tous ces hommes et ces femmes qui contribuent aux richesses de la France et qui avaient tant espérer voter aux élections municipales de 2014. Cette promesse non tenue depuis plus de 32 ans est une fois de plus renvoyée à plus tard. Comment penser que le renoncement d’aujourd’hui se transformera en volonté politique l’an prochain ?

Le PCF appelle à participer massivement jeudi 23 mai à Paris au Concert en faveur du droit de vote des étrangers en 2014 organisé par l’UNEF et le Collectif Droit de Vote 2014 et à poursuivre la mobilisation pour que le report annoncé ne soit pas fuite en avant.

Fabienne Haloui