Déclaration de Marie-Jeanne GOBERT ; Vice-Présidente PCF du Conseil Régional, Maire-adjointe de Caen


1er mai 2012

Télécharger

Déjouant tous les pronostics, c’est massivement que les électeurs ont voté le 22 avril pour s’emparer de la question politique et de l’élection présidentielle. Ils ont fortement condamnés le candidat de la droite sortant et ses choix au service exclusif des marchés financiers, ayant pour conséquence une explosion du chômage, de la précarité, des difficultés de vie. En Basse-Normandie, c’est plus de 83% qui ont participé à ce scrutin.

Dans le Calvados, la Gauche continue sa progression. A Caen, elle est majoritaire, c’est historique.

A l’issue du 1er tour, François Hollande arrive en tête, et le Front de Gauche, avec un peu plus de 11%, fait une irruption remarquée dans le champ politique. Desservi ces derniers jours par le vote « utile », le score réalisé par Jean-Luc Mélenchon traduit une très forte aspiration, toutes générations confondues, à des transformations profondes. Il exprime la volonté que les priorités soient inversées et que s’applique enfin dans le pays une politique sociale, économique, centrée sur la satisfaction des besoins du plus grand nombre.

Si le rejet de la politique de Sarkozy s’est majoritairement porté dans les votes à gauche, il s’est aussi exprimé et perdu dans le vote Front National. Face aux conséquences dramatiques des choix politiques conduits en France et en Europe qui entrainent la casse des services publics, de l’emploi, de la protection sociale, un grand nombre d’électrices et d’électeurs ont choisi l’extrême-droite pour dire leur colère.

La gauche toute entière doit prendre la mesure de ces souffrances, de ce désespoir, et s’engager à conduire une véritable politique de gauche qui réponde aux besoins d’éducation, de formation, d’emploi, de logement, ce qui implique volonté et détermination pour rompre enfin avec les logiques capitalistes.

L’enjeu du second tour est de battre la droite durablement, de faire élire François Hollande, et de s’engager sur le chemin de ces transformations.

Le score à deux chiffres réalisé par Jean-Luc Mélenchon, dans lequel les communistes ont pris toute leur place, est encourageant. Il est le signe d’une nouvelle dynamique, mais il faut aller au-delà. L’intervention permanente, régulière, exigeante des citoyens est une donnée essentielle pour y parvenir.

Aussi, j’invite les milliers d’hommes et de femmes, de jeunes qui ont intérêt à ce changement, les électrices et électeurs de la Région et de Caen sa capitale, à se mobiliser, à se rassembler le 6 mai dans le vote François Hollande pour battre Sarkozy.

Un très bon résultat au 2nd tour ouvrira le champ du possible pour de nouvelles perspectives dans notre pays.

A Caen, Le 23 avril 2012

Marie-Jeanne GOBERT,

Vice-Présidente PCF du Conseil Régional Maire-Adjointe de Caen