Déclaration de Joël JEANNE au nom des élus communistes.

Conseil communautaire du 29 mars à Ouistreham

Déclaration de Joël JEANNE au nom des élus communistes.


17 avril 2013

EXTRAITS .

  La suppression de la Taxe Professionnelle est « une faute d’Etat » vient de commenter avec raison Philippe Duron, il appartient donc au gouvernement actuel d’en tirer les leçons, j’y reviendrai. Le plus inquiétant est la perspective du gel des compensations et la diminution annoncée ce soir de la DGF d’1.2 millions en 2014 !

Les éléments de recettes mettent en avant la réelle perte de notre autonomie fiscale et la forte dépendance de nos recettes aux dotations et compensations. Notre agglomération n’est pas un cas d’école, simplement cette situation met en avant le caractère néfaste des mesures d’austérité imposées aux collectivités, alors leurs investissements constituent un des leviers essentiels de relance de la croissance. Quand j’entends Luc Duncombe nous dire que « les lendemains ne seront pas ceux que l’on a connus », je lui opposerais Marcel Proust, quasi régional de l’étape, qui écrivait que « savoir qu’on n’a plus rien à espérer n’empêche pas de continuer à attendre » ! En effet les chantres de la réduction de la dépense publique, représentés ce soir par la droite caennaise ne vont pas nous convaincre. Ce n’est pas moins de services publics, moins d’investissements, que nos habitants, que notre agglomération a besoin, mais de nouvelles recettes pérennes.

Comme j’ai eu souvent l’occasion de le dire, la question traverse de nouveau le débat national. Oui, il faut s’engager vers une réforme fiscale juste et ambitieuse avec le rétablissement d’un impôt économique lié au territoire et une taxation des actifs financiers des entreprises qui échappent nous le savons tous à l’impôt local, taxation qui pourrait alimenter un fonds national de péréquation, réparti équitablement sur le territoire, en lien avec les niveaux de richesses. Voilà mes chers collègues quelques rappels que nous mettrons au débat avec la population dans la période qui s’ouvre, car il nous appartient de porter toutes ces questions à la connaissance de nos habitants.

Pour aujourd’hui il nous appartient de répondre à l’expression des besoins de nos concitoyens, que nous avons actée dans notre projet d’agglomération. Nous pouvons considérer que le budget qui nous est présenté ce soir y participe, je retiendrai les actions en faveur de l’Habitat et de la politique de la ville, les transports en commun et la rénovation attendue du stade nautique. Je ne vois pas de crédit de paiement inscrit dans le budget 2013 au titre de la maison des syndicats, notre agglomération se doit de :
  répondre aux attentes exprimées par les représentants des salariés du département.
  donner aux salariés les moyens d’exercer leurs droits, pour faire face à toutes les attaques contre l’emploi et les droits sociaux, C’est de notre part un signe fort à donner aujourd’hui au monde du travail. Les salariés de NXP présents ce soir apprécieront. En effet ces 3 chantiers stade nautique, bibliothèque, maison des syndicats appartiennent à l’héritage lié à la création de notre communauté. Mes chers collègues, nous avons à y répondre en les mettant sur un même pied d’égalité. Il nous appartient de nous engager sur le chantier de la maison des syndicats !