Communiqué du Fdg. Contre le racisme et pour l'égalité des droits : le combat continue !


5 décembre 2013

Cette année marque le trentenaire de la Marche pour l’égalité des droits et contre le racisme de 1983. Depuis, la situation générale s’est beaucoup dégradée. La crise s’est durablement installée, le chômage et la précarité ont explosé, les politiques et les discours racistes et xénophobes se sont décomplexés et systématisés.

Le gouvernement Ayrault-Valls et la majorité PS-EELV actuels ont renié leurs engagements en matière de lutte contre les discriminations et pour l’égalité et poursuivent la même politique migratoire répressive que les pouvoirs de droite précédents. C’est ce qui permet aujourd’hui à une droite et une extrême-droite remobilisées de pousser leur avantage, comme l’illustrent les attaques racistes contre la ministre de la Justice Christiane Taubira. Au quotidien, les discriminations à l’égard des citoyen-ne-s français-e-s descendant-e-s de l’immigration post-coloniale ou de confession musulmane, originaires des territoires ultramarins ou gens du voyage, comme des populations immigrées africaines, asiatiques ou Roms, sont présentes à tous les niveaux : éducation, emploi, logement, loisirs, police, justice, média.

Les revendications portées par les marcheur-euse-s de 1983 sont plus que jamais d’actualité. Le Front de gauche réaffirme avec force son engagement aux côtés de toutes les forces qui se battent contre le racisme et pour l’égalité des droits. Il sera ainsi présent à la manifestation du 7 décembre. Il renouvelle ses propositions en faveur d’une grande loi et de la création d’un Ministère de l’égalité chargé de lutter contre toutes les discriminations. Pour que cessent violences policières et contrôles au faciès, il faut instaurer un reçu et mieux encadrer les forces de police. Et pour faire vivre la justice et la citoyenneté il faut régulariser les Sans papiers, faciliter l’obtention de la carte de résident-e et accorder le droit de vote à tou-te-s les résident-e-s étranger-e-s.

Ensemble, contre le racisme, pour la justice et l’égalité des droits pour tou-te-s !

Le 3 décembre 2013.