lundi 30 septembre 2013 - 18:00

Communiqué de presse du Front de gauche Calvados : demandeurs d’asiles réfugiés à Caen


Comité de liaison du Calvados Communiqué de presse

Après l’expulsion de la trentaine de demandeurs d’asiles réfugiés à Caen dans un local social, le 202 rue de Bayeux ouvert pour lutter contre les carences des pouvoirs publics, le Préfet, représentant du gouvernement, n’a toujours pas réglé le problème. Malgré des manifestations tous les lundis, quelques 200 personnes, mineurs isolés, célibataires, couples, familles avec enfants parfois en très bas âge se retrouvent à la rue dans le Calvados, refusées des dispositifs de droit au logement constitutionnel et d’hébergement inconditionnel. Le 115 n’a plus les moyens. Le gouvernement doit financer cette action humanitaire. La gauche se doit d’avoir le monopole du cœur.

Les sommes en jeu sont faibles dans un département de près de 500 000 habitants. Les logements libres existent (5000 sont vides sur l’agglomération caennaise)

C’est un choix politique d’Etat et de sa représentation nationale. Plus de trente milliards de l’épargne populaire, confiée à la caisse des dépôts et consignations, qui devraient être utilisées pour le logement social, ont été versés aux banques. Ce choix c’est celui de la spéculation financière et immobilière au détriment de l’humain et des droits des personnes. C’est un choix politique de s’attaquer aux droits des plus faibles, les plus pauvres et les étrangers. Les saillies xénophobes successives notamment du Ministre de l’intérieur font obstacle à toute politique de changement positif solidaire, alimentent la chasse aux boucs émissaires.

Le Front de Gauche en appelle à prendre les mesures respectueuses des droits des personnes, d’intégration dans la dignité des migrants pour restaurer l’image d’une France qui se voulait terre d’asile. Le Front de Gauche refuse la vision d’une Europe forteresse.

Une politique sociale et économique réellement de gauche consiste dans le choix de l’intérêt général, celui des plus démunis.

Le Front de gauche du Calvados appelle au rassemblement devant la préfecture lundi à 18h.

Caen le 24 septembre 2013