COMMUNIQUE DE PRESSE

SERVICE PUBLIC DE LA POSTE EN DANGER


29 avril 2013

Caen le 29 avril 13 Le nouveau contrat de service qui liera la Poste et l’Etat pour cinq ans vient d’être rejeté par les administrateurs salariés de la CGT, SUD, FO et la CFDT. Tout d’abord, « le contrat de service public » est devenu le « contrat d’entreprise », un changement sémantique lourd de sens Le gouvernement plongé dans un mutisme étonnant vis-à-vis du groupe, entérine le désengagement de l’Etat dans le financement de celui-ci et marque ainsi un recul du service rendu aux usagers. Aujourd’hui la Poste transformée par Sarkozy en société anonyme, verse des millions d’euros de dividendes aux actionnaires pour l’instant publics…Les économies sont recherchées sur le dos du personnel (suppressions massives d’emplois, dégradation des conditions de travail par exemple). La population est victime du « chaland libéral ». Un chantage fait pour maintenir une présence postale à moindre coût en essayant d’imposer le changement de statut des bureaux de Poste en Agence Postale Communale ou encore pire en point contact dans un commerce. Seul le rendement financier sert de boussole. Le service public de la Poste est sacrifié au nom de « concurrence libre et non faussée » imposée par l’Europe libérale. Dernièrement les usagers de Cambes en Plaine et de Vers sur mer, organisés en comité de défense ne s’y sont pas trompés, ils ont avec leurs élus stoppés les velléités de la Poste. Il est temps que le gouvernement tienne sur la Poste comme sur le reste, les engagements pris par François Hollande et le parti socialiste, lors de la votation citoyenne en octobre 2009. Le statut de la Poste, l’organisation et la gestion de la Poste doivent être « modernisés » à partir de missions de service public, de nouveaux droits à la communication, de nouveaux droits des personnels. Doivent cesser les réorganisations incessantes comme à la Plateforme Industrielle du Courrier de Mondeville. La poste veut imposer une organisation du traitement de la lettre J+2 dit « lettre verte » au détriment du traitement et de la distribution de la lettre en J+1. Les communistes du Calvados sont totalement solidaires de la lutte des postières et postiers notamment à la P. I .C et soutiennent le rassemblement du 14 mai à l’appel de l’organisation syndicale Cgt. Ils appellent le personnel et les usagers de la Poste à se mobiliser le 1er mai et 5 mai « Contre l’austérité, la finance, pour une 6e République ».

Christian Letellier Animateur du secteur Services Public à la fédération du Calvados du PCF