COMMUNIQUE DE PRESSE

Non à l’austérité, Oui au Progrès Social : Rassemblement devant la Préfecture mardi 13 décembre à 12 h ;


12 décembre 2011

Télécharger

Alors que les mesures d’austérité en Europe aggravent la vie de millions de salariés, de privés d’emplois, de retraités, les gouvernements continuent dans la même voie pour mieux satisfaire le patronat et les actionnaires.

Sous prétexte de crise, on continue de « marchandiser » les services publics, on casse la Sécurité Sociale, avec, cerise sur le gâteau, la stigmatisation des « privés d’emplois qui ne veulent pas travailler et fraudent la Sécurité Sociale ».

Tous les arguments donnés n’ont qu’un but faire peur, diviser les salariés afin de continuer à imposer les mesures d’austérité pour satisfaire les marchés financiers.

Le 13 décembre, les salarié-e-s, à l’appel des organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires, CFDT, UNSA, seront dans la rue pour « dénoncer fermement les plans d’austérité et de rigueur décidés et imposés par le gouvernement ».

Ensemble ils diront, « l’austérité en France et en Europe n’est pas la solution à la crise. Au contraire, elle risque d’entraîner la récession et de plonger des milliers de familles dans les difficultés sociales ».

Le Parti communiste français, le Front de gauche proposent :

  une autre répartition des richesses et le SMIC à 1 700 euros bruts pour rétablir un niveau de vie décent pour tous,
  la mise au pas des grandes banques qui alimentent la crise et la création d’un pôle financier public au service du bien commun,
  la mise en place d’un contrôle citoyen sur la dette publique illégitime et un moratoire des remboursements.

Nous vous appelons à participer au rassemblement le 13 décembre à 12 h devant la Préfecture du Calvados à Caen au côté des salariés, retraités, chômeurs, et précaires touchés de plein fouet par les plans d’austérité de Sarkozy, Fillon, Merkel & co .