COMMUNIQUE : APPEL DE : ANPAG, NPA, PCF, PG, PRG, PS, FSU, SUD SOLIDAIRES

Depuis cinq semaines, les travailleurs et les travailleuses de Guadeloupe sont en grève générale unitaire et illimitée afin de satisfaire leurs revendications.

Depuis, la grève générale s’étend à la Martinique, à la Guyane et à la Réunion. Ils se battent contre la vie chère, les bas salaires, les licenciements et le chômage, pour leur dignité.

La lutte des travailleurs guadeloupéens est exemplaire et leurs revendications légitimes. Nous tenons à rappeler qu’au coté des manifestant-es guadeloupéen-nes, de nombreux métropolitains participent au mouvement.


19 février 2009

Télécharger

La vie chère l’est pour tout le monde.

Nous dénonçons la situation de rente héritée de la colonisation de la Guadeloupe.

Nous soulignons le calme et la détermination de ce mouvement qui dure depuis un mois. Le gouvernement portera la responsabilité des violences éventuelles. Le 16 février les gendarmes mobiles sont intervenus violemment sur un barrage routier, au Gosier. Gaz lacrymogènes et insultes racistes ont fusé à l’égard des grévistes. Plusieurs blessés sont à déplorer, dont un dirigeant du syndicat CTU, Alex Lollia.

Nous dénonçons l’attitude du gouvernement et du patronat qui ont fait capoter les négociations en préférant avant tout le pourrissement de ce mouvement social sans précédent. Le pouvoir n’entend nullement agir pour une meilleure répartition entre le capital et le travail.

Pour ces raisons, les organisations signataires appellent à un rassemblement de solidarité à ce mouvement populaire :

ANPAG, NPA, PCF, PG, PRG, PS, FSU, SUD SOLIDAIRES

Vendredi 20 février 2009 à 17h30 à Caen, devant la Préfecture