Après les élections européennes, il est urgent de changer de cap en France et en Europe Á VOS CÔTÉS

5 ÉLUS POUR LE FRONT DE GAUCHE et l’Alliance d’Outre-Mer

Jacky Hénin PCF – Nord-Ouest

Patrick Le Hyaric PCF – Ile de France

Marie-Christine Vergiat Associative – Sud-Est

Jean-Luc Mélenchon PG - Sud- Ouest

Elie Hoareau PC Réunion – Outre-Mer


11 juin 2009

Le Front de Gauche a réussi son premier pari : faire émerger une gauche du courage, unitaire et audacieuse, pour construire une alternative aux politiques libérales. Avec une campagne militante de contenu et de proximité, sans relais médiatiques, il a obtenu 5 parlementaires européens. Ceux-ci seront bien utiles pour révéler les mauvais coups qui se préparent et être des points d’appui pour les luttes.

Et il y en aura besoin. La droite veut faire main basse sur le scrutin européen et se sent pousser des ailes pour programmer de nouvelles réformes antisociales. Déjà, les urnes à peine rangées, on nous révèle une récession historique avec une chute du PIB plus grave que prévue, 600 000 nouvelles suppressions d’emploi et toujours rien pour les salaires. Malgré les belles paroles, les parlementaires de droite ont rejeté les propositions de lois défendues par les députés communistes pour l’augmentation des salaires, des retraites et des minimas sociaux, pour bloquer les plans de licenciements, pour défendre et élargir les services publics. Autant de propositions qui correspondent à ce que portent les grèves et les manifestations, depuis plusieurs mois

Quatre électeurs sur dix seulement sont allés voter dimanche dernier, et parmi les abstentionnistes, nombre de jeunes et d’habitants des quartiers populaires. Cette abstention, annoncée et souhaitée par la droite, n’est pas principalement un signe de désintérêt. Elle traduit de la défiance pour l’Europe libérale et un message en direction des partis politiques. Et notamment pour la gauche, ses difficultés à prendre en compte les périls qui menacent la planète et à construire une alternative forte et crédible au libéralisme.

C’est à cela que le Parti communiste Français veut être utile. En proposant, avec ambition, que s’élargisse le Front de Gauche et en prenant ses propres initiatives. Et tout de suite, le PCF met toute ses forces pour répondre à l’urgence sociale.