19 mars 1962 : "L'État doit reconnaître les réalités historiques que furent le colonialisme, la répression et les crimes d'État"


19 mars 2012

Si le 19 mars 1962 ne marque pas la fin des violences en Algérie, avec en particulier les violences terroristes de l’extrême droite et de l’OAS, cette date rappelle la défaite du colonialisme français après 8 ans d’une guerre illégitime.

50 ans après, le PCF appelle une fois encore les plus hautes autorités de l’Etat à effectuer le geste solennel consistant à reconnaître les réalités historiques que furent le colonialisme, la répression et les crimes d’Etat.

C’est à l’Etat français d’être à l’initiative. Il ne s’agit pas de repentance. En tendant la main et en reconnaissant sa propre responsabilité, la France se grandira et n’en sera que plus respectée dans le monde, y compris en Algérie et dans l’ensemble du monde arabe où les aspirations à la liberté, à la démocratie et à la souveraineté s’expriment aujourd’hui avec force.

Communiqué du PCF